Chaleur des thés 2016

Nous n’avons pas participé à toutes les séances, mais Larimaquoi a été régulièrement au rendez-vous  pour lire des histoires. Les enfants ont même parfois pris le relais, s’emparant de nos cahiers pour  lire eux-mêmes, ensemble,  à haute voix.

les enfants s'emparent des textes

les enfants s’emparent des textes

Les partenaires de Chaleur des thés sont prêts pour l’été 2017

Les acteurs et partenaires de Chaleurs des thés rassemblés au 411, boulevard des Belles-Portes, siège de l'AQJ.Les acteurs et partenaires de Chaleurs des thés rassemblés au 411, bd des Belles-Portes, siège de l’AQJ. |

L’histoire

Vingt-quatre séances.

Entre le 15 juin et le 30 septembre, six associations ont partagé le thé avec 940 habitants de cinq quartiers différents. Les acteurs de ce projet tirent un bilan positif de l’opération débutée en 2014.

S’inspirant de l’arbre à palabre, lieu traditionnel africain pour s’exprimer, l’AQJ (Association quartier jeunes) a fédéré cinq autres partenaires et coordonné les 24 séances réalisées cet été.

C’est Farid, animateur de l’AQJ, qui apportait la menthe pour le thé, préparé et servi par les associations.

De multiples activités :

Le thé, prétexte pour se réunir au pied des immeubles, a surtout été l’occasion de partager d’autres activités.

Parmi elles, les contes et histoires, bien sûr, racontées par Larimaquoi ; le sport, animé par Cap’sport, pour les enfants ; les discussions variées avec l’espace parents, au cours desquelles le centre socioculturel de la Caf (Caisse d’allocations familiales) a conseillé les familles.

De leur côté, la MJC (Maison des jeunes et de la culture) et le Paj (Pôle animation jeunesse) ont proposé des jeux de société et du tricot.

Créer un espace de vie sociale

Durant cette période, les acteurs de l’opération, portant le T-shirt Chaleurs des thés, ont rencontré avec succès les Hérouvillais, les mercredis et vendredis, de 17 h à 19 h.

Ce contenu a été publié dans presse, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *